Le Wing Chun c'est la vie.

Retour à la maison mère – 2-3 novembre 2018

2 jours d'entrainement à la maison mère.

Retour à la maison mère  – 2-3 novembre 2018

Retour aux sources ! BAM ! 2 jours d'entrainement à la maison mère.


Arrivée très tardive le jeudi soir, je me prépare à redevenir élève durant les 2 jours qui suivent.
Evidemment je reste toujours un élève mais cela fait bien 2ans que je n'ai pas suivi un cours classique. Les stages c'est bien mais un cours c'est particulier : retrouver ses petites habitudes, la musique, le même rituel avant la pratique.

Bref, après ce moment nostalgie rentrons dans le vif du sujet. Au programme durant les 3 cours que je vais faire : Chin na, sol et of course
Wing Chun.

Dès le premier cours je vois une nouvelle clé... pendant 8 ans je ne l'ai jamais vu. Quel bonheur ! Sifu Didier Beddar a toujours des techniques
d'extra terrestres qu'il garde précieusement dans sa besace et distille avec parcimonie.
Sifu est toujours au taquet malgré une blessure à son poignet. Les exercices de Wing Chun s'enchainent ensuite et là, quel bonheur d'être dans la peau
de l'élève !
Sifu nous avait déjà dit que notre place est la meilleure, sans comprendre vraiment pourquoi au début. Maintenant je réalise.

  • Ne se soucier que de soi
  • S'entrainer à un rythme intense en se focalisant sur l'instant présent.
  • Pas d'élèves à corriger
  • Pas de temps mort
  • Pas de réponses à donner à des questions

bref... de l'entrainement et rien que de l'entraînement.
Une petite bouffée d'oxygène en terme de relâchement mental et un rythme soutenu physiquement. En étant professeur, et surtout d'une jeune école,
les élèves n'ont pas forcément le niveau pour tenir techniquement et physiquement. Ici, à Paris tous les niveaux sont présents, du débutant de 3 jours
au gars de 15 ans d'expérience avec 2 poumons, un relâchement de folie, une technique irréprochable.

Vous l'aurez bien compris : j'ai adoré cette petite escapade et je vais faire en sorte de réitérer tout ça régulièrement.


Un petit conseil :

rester élève ne suffit pas, dès que l'on transmet, qu'on arrive à expliquer simplement une technique c'est
qu'elle est acquise. On s'améliore.
rester professeur ne suffit pas, dès qu'on repratique comme un élève on redonne du sens concret à ce qu'on enseigne. On s'améliore

BAM! a+ les gens

 

Pour apprendre le Wing Chun avec Sifu Didier Beddar c'est ici :
  www.wingchunbeddar.com

Pour venir apprendre le Wing Chun avec moi sur Bordeaux c'est là :
  www.wing-chun-traditionnel.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.